Territoires

Le Havre Une agence d’urbanisme en pleine force de l’âge

L’agence d’urbanisme de la région du Havre et de l’estuaire de la Seine (AURH) est née en 1965. Sous la houlette de son nouveau patron, Simon du Moulin de Labarthète, spécialiste du Grand Paris, cette quinquagénaire (28 salariés) veut jouer son rôle dans l’aménagement du territoire normand réunifié. Elle a décroché une mission de consultance pour élaborer le PLUi de Lisieux (Calvados). « Avec nos collègues de Caen et de Rouen, nous travaillons sur la logique d’Axe Seine ou de Seine Getaway pour reprendre le concept imaginé par mon prédécesseur en référence au Thames Getaway de Londres », indique le directeur.

Champ concurrentiel. Cette mission, menée en partenariat par le délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine et les trois grandes agences franciliennes, est adossée depuis 2014 à une charte de coopération. Soutenue à 90 % par les collectivités, l’AURH a un budget de 2,6 millions. « Les temps sont difficiles pour les financements publics, c’est pourquoi il est important de développer nos interventions dans le champ concurrentiel, même si nous restons une association et que le bureau d’études n’est pas notre cœur de métier », conclut Simon du Moulin de Labarthète.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X