Territoires

Le Havre Un acteur majeur s’installe dans les HLM

Mots clés : Logement social

Le rapprochement des deux bailleurs sociaux Dialoge et Estuaire de la Seine a donné naissance, le 14 juin au Havre, à Logeo Seine Estuaire (LSE). La nouvelle entité (250 salariés) gérera un parc de 16 000 logements, dont 10 000 dans la région havraise. « Une fusion n’est jamais simple, commente Jean-Paul Beauvais, président du conseil de surveillance de LSE. Mais les deux entreprises avaient des cultures parallèles. » Les objectifs sont ambitieux : produire entre 400 et 500 logements neufs par an, dont 150 en région parisienne, 80 en accession, et réhabiliter un tiers du parc en dix ans. Appartenant au mouvement Action Logement, LSE entend s’imposer comme un acteur majeur de l’axe Seine.

LSE peut compter sur une situation financière saine avec un chiffre d’affaires annuel cumulé d’environ 60 millions d’euros et une capacité d’autofinancement de 12 %. LSE a également conclu un partenariat avec la Caisse des dépôts. Une enveloppe de 200 millions d’euros permettra de financer 250 millions d’euros de travaux sur trois ans. Les principaux programmes connus concernent Rouen, Maromme, Sainte-Adresse et Le Havre. « Nous souhaitons également innover dans le domaine des services, en direction des jeunes et des plus fragiles », précise Mathias Levy-Noguères, directeur en charge de la stratégie. Dans les cartons de LSE notamment, une expérience d’habitat participatif et un projet de colocations meublées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X