Territoires

Le Havre Durant l’été, les ouvrages d’art du port tu entretiendras

Mots clés : Gares, aéroports - Ouvrage d'art - Transport maritime

Chaque année, le Grand port maritime du Havre (GPMH) programme entre 12 et 16 millions d’euros pour la maintenance de ses bâtiments, ouvrages d’art et autres réseaux divers. Pour limiter les inévitables perturbations de circulation (tous modes confondus : route, fer, fluvio-maritime) inhérentes à ces travaux, le GPMH les concentre en été. C’est typiquement le cas de l’intervention sur le pont Rouge, cette année.

Ouvrage stratégique, véritable cordon ombilical entre les bassins historiques et la zone industrialo-portuaire (ZIP), ce pont tournant construit en 1965 voit passer jusqu’à 6 000 véhicules par jour, dont 50 % de poids lourds, et 10 convois ferroviaires. Il est manœuvré quotidiennement 13 fois en moyenne pour laisser passer le trafic fluvial. « La décision de remplacer sa dalle orthotrope a été prise en 2013 après une étude d’intégrité de l’ouvrage et l’identification d’une petite centaine de défauts de type fissures à la liaison entre le platelage et les augets de la dalle », explique Franck Bruger, directeur des opérations au GPMH.

Préfabrication en atelier.

« La préparation du chantier a été longue et minutieuse pour limiter son impact et donc sa durée », ajoute Jérôme Marinier, chef du service des équipements portuaires. Dans ce but, l’entreprise attributaire du lot principal, Baudin Châteauneuf, a imaginé une technique inédite : la fabrication en atelier de 24 éléments de la nouvelle dalle (5 tonnes et 8,50 m de longueur), lesquels ont été acheminés par la route en juin, puis la dépose de la chaussée existante et la pose des nouveaux morceaux au millimètre près, grâce à une grue de 40 tonnes. « Installés les uns après les autres, les éléments sont soudés sur le pont à partir d’une passerelle flottante en capacité de monter ou de descendre pour de meilleures conditions de travail », expliquait à la mi-juillet Joël Mauger, chargé d’affaires chez Baudin Châteauneuf. Le pont Rouge a été remis en service le 29 août.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X