Régions Bordeaux

Le hall 2 du parc des expos change de visage

En 2019, le salon mondial Vinexpo réintégrera le hall 2 du parc des expositions de Bordeaux. Datant de 1991, le bâtiment sera reconstruit dans le prolongement du hall 1. La Société bordelaise des équipements publics d’expositions et de congrès (Sbepec), gestionnaire du parc des expositions et maître d’ouvrage, a retenu LAH/AT Architectes (Luc Arsène Henry Jr. et Alain Triaud) et Brochet-Lajus-Pueyo pour ce projet de reconstruction de plus de 14 000 m2 . Les deux agences bordelaises interviennent dans le cadre d’un groupement. L’objectif de la Sbepec et de Congrès et expositions de Bordeaux (CEB), l’exploitant des lieux, est l’augmentation de la capacité d’accueil du site et de son attractivité aux yeux des organisateurs de salons internationaux.

Le tourisme d’affaires ciblé. « Le tourisme représente 1 milliard d’euros par an pour Bordeaux ; 30 % de ce montant est lié au tourisme d’affaires, notamment celui des congressistes », explique Stephan Delaux, adjoint au maire de Bordeaux chargé du tourisme. Pour ce projet, les deux agences d’architectes ont associé leurs spécificités : les réalisations à grande échelle pour LAH/AT et la culture pour Brochet-Lajus-Pueyo.

La majeure partie du hall, en ossature bois et métal, est constituée d’une salle de 8 000 m2 pouvant accueillir 6 000 personnes. Sans aucun poteau, équipée de cloisons bois modulables, de gradins rétractables sur coussins d’air et d’une scène centrale, elle s’adaptera aux différentes manifestations : expositions, congrès… Avec la possibilité d’aménager la salle pour des événements mixtes. « Le challenge réside surtout dans l’intégration du nouveau bâtiment dans son environnement, à proximité du stade Matmut Atlantique, du hall 1 de 800 m de long réalisé en 1969 par les architectes Perrier et Dubuisson, et du paysage boisé du lac », assure Emmanuel Lajus. Pour l’identité visuelle du lieu, les architectes ont respecté les lignes sobres du hall 1, tout en réalisant dans le hall 2 un auvent en porte-à-faux de 25 m qui abrite un parvis face au tramway. « Nous changeons l’image du site en créant une véritable entrée », affirme Alain Triaud. L’avancée recouverte d’une membrane en éthylène tétra fluoroéthylène (ETFE) donne une touche innovante au lieu. Cet élément transparent avec éclairage intégré servira d’abri et de sas entre l’espace public et le hall d’entrée, ainsi que de support pour projeter du texte et créer une ambiance.

La consultation des entreprises sera lancée avant la fin de l’année, la déconstruction du hall 2 étant prévue pour le premier trimestre 2017. Le chantier du nouveau bâtiment débutera dans la foulée.

Maître d’ouvrage : Sbepec. Groupement d’entreprises : Schlaich Bergermann Partner (bureau d’études), Groupe Cetab (fluides et thermiques), Overdrive (économiste), Ducks Scéno (scénographe), JP Lamoureux (acoustique), C3E (ingénierie et aspects environnementaux), A+R Salles (paysagistes). Livraison : décembre 2018.

Surface : 14 000 m2 . Montant de l’opération : 29 millions d’euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X