Territoires Paca

Le groupe Omnium réussit sa reprise-transmission

Opération de reprise-transmission menée à bien pour le groupe Omnium (18 millions de chiffre d’affaires, 60 personnes) : les trois sociétés qui le composent – Sud-Est Etanchéité, Omnium Façades, Ventre Peinture & Finitions – viennent d’être cédées, sous forme de LMBO (Leverage Management Buy-Out, ou rachat de l’entreprise par ses cadres dirigeants), à Pascal Coppens, DG de l’entreprise et à six autres cadres, épaulés par deux fonds minoritaires : BNP Paribas Développement et BTP Capital Investissement. Cette cession a été conduite par Connect, un fonds d’investissement régional (actionnaire principal : la Cepac), spécialisé dans ce type d’opération. Connect avait repris le groupe en 2011 à ses deux dirigeants historiques, Jacques Silve et Bernard de Luca, dans le cadre de la préparation de leur départ et, après avoir permis à l’entreprise de se structurer et de se développer (le CA est passé de 13,8 millions d’euros à 18 millions d’euros en deux ans), le fonds a privilégié la reprise en interne par les managers. « Notre objectif est de permettre aux PME locales, confrontées au problème de la transmission, de se maintenir et de se développer dans la région. Nous intervenons dans le cadre de levées de fonds. Le premier fonds, engagé en 2007, nous a permis d’acquérir puis de céder six entreprises dont plusieurs dans le BTP », confirme Damien Garau, associé de Connect.

Une offre globale.

Arrivé dans le groupe Omnium début 2014 après un parcours chez Vinci Construction puis Viveris Management, Pascal Coppens, 48 ans, et son équipe dirigeante ont de nombreux projets pour continuer à renforcer et faire grandir cet alerte cinquantenaire. « Avec les trois entités, nous sommes en mesure de proposer une offre globale, en rénovation, sur le traitement de l’enveloppe du bâtiment, façade et étanchéité, mais également en tous corps d’états intérieurs. Notre objectif est de se démarquer d’une concurrence très atomisée, dans la peinture notamment, mais aussi de pouvoir faire face aux majors sur les grands chantiers de réhabilitation », explique Pascal Coppens. Après des implantations à Marseille, Castries (Hérault) et Fréjus (Var), le groupe a renforcé sa présence sur la Côte d’Azur avec la création de Sud-Est Etanchéité Côte d’Azur et Omnium Façades Côte d’Azur. Présent sur le marché des syndics de copropriété, il s’ouvre à de nouveaux clients institutionnels privés et publics dont les bailleurs sociaux. Il vise également les contrats de performance énergétique sur ce créneau de l’offre globale et intervient sur les chantiers de patrimoine. Il a notamment conduit à Marseille la réhabilitation des façades du Brasilia, à proximité de la Cité radieuse de Le Corbusier.

Croissance renforcée et expertise accrue.

Son plus important chantier en cours est la réhabilitation de la résidence La Frescoule (façades, isolation par l’extérieur, serrurerie) à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) pour Logis Méditerranée (2,8 millions d’euros). « Nous allons continuer à nous développer par croissance organique et croissance externe pour monter en expertise. Et il pourra y avoir de la diversification, si elle est en relation avec nos trois métiers », précise Pascal Coppens.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X