Régions Languedoc-Roussillon

Le groupe GGL s’implante à Perpignan

Le groupe Guiraudon Guipponi Leygue (GGL), spécialiste de l’aménagement foncier, ouvrira fin 2010 une agence à Perpignan. Cette nouvelle implantation doit permettre à l’opérateur montpelliérain d’accélérer son développement dans l’ouest de la région, où plusieurs projets sont en gestation. GGL s’apprête en particulier à lancer une opération de 52 000 m 2 à proximité du nouveau quartier de la gare à Perpignan, sur des terrains rachetés au groupe Stef-TFE et à RFF. Un quartier de 500 logements doit également voir le jour à Canohès, au sud de Perpignan (Pyénées-orientales).

Une heure et demie de route du siège au maximum

Basé à Montpellier, Guiraudon Guipponi Leygue possède déjà des agences à Nîmes, Béziers et Montélimar. Le groupe s’intéresse également à la région d’Aix-Marseille. Les perspectives de développement restent toutefois circonscrites à la région Languedoc-Roussillon élargie à la vallée du Rhône.
« Nous avons pour principe de ne pas intervenir au-delà d’une heure et demie de route du siège, précise Jean-Marc Leygue, codirigeant du groupe avec Alain Guiraudon et Jacques Guipponi. Nous devons pouvoir être présents très rapidement lorsqu’un problème se pose. Dans notre métier, la notion de proximité est fondamentale. Il est important également d’avoir le temps de comprendre les territoires sur lesquels nous intervenons. Rien ne serait pire que d’appliquer un même modèle partout, sans tenir compte des spécificités locales. »
Opérant sur tous les créneaux de l’aménagement, et doté d’une filiale de promotion, GGL produit mille six cents logements par an avec une équipe pluridisciplinaire d’une soixantaine de personnes. Son chiffre d’affaires, multiplié par deux depuis 2003, avoisine 130 millions d’euros. Le groupe conduit actuellement près d’une centaine d’opérations, de toutes tailles et de toutes natures.

Intervenir partout avec le plus de soin possible

« Les réflexions nouvelles en termes d’aménagement se concentrent souvent dans les grandes villes, souligne Alain Guiraudon. Or beaucoup de gens habitent dans des zones rurales ou périurbaines. Notre métier est d’intervenir partout, avec le plus de soin possible. Tout le monde mérite d’avoir un logement et un cadre de vie harmonieux. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X