Enjeux

Le groupe Floriot grossit pour grandir

L’entreprise rhônalpine de construction mise sur la croissance externe, diversifie ses activités et étend son rayonnement géographique.

Pour exister, il faut grandir. Telle est la devise de Thierry Glories, président du groupe de construction et promotion Floriot. A 50 ans, cet ingénieur génie civil de formation, à la tête du groupe Floriot depuis 2007, n’a de cesse de développer son entreprise. Et en période de contraction de l’activité, il n’hésite pas à conduire des opérations de croissance externe, comme celle réalisée il y a quelques semaines. En rachetant Puzzle/Artefact, 4e acteur sur le marché de l’assistance à maîtrise d’ouvrage d’opérations de réhabilitation d’immeubles anciens en défiscalisation, Thierry Glories vise un double objectif : diversifier et pérenniser son activité. « En intégrant cette entreprise, nous faisons entrer 30 millions dans le carnet de commandes. Nous allons pouvoir accompagner le développement de cette société qui double son chiffre d’affaires tous les ans », souligne-t-il. Après avoir multiplié par deux le chiffre d’affaires du groupe entre 2007 et 2013, Thierry Glories ambitionne de le doubler à nouveau dans les six ans pour passer de 100 à 200 millions d’euros. « Afin d’assurer la pérennité d’une entreprise, il faut la maintenir en perpétuel mouvement », aime-t-il à résumer. Après avoir créé une société spécialisée dans le domaine du logement, le dirigeant s’apprête à mettre en place un pôle dédié à la réhabilitation des bâtiments anciens. « Quand on dirige une entreprise patrimoniale indépendante, le plus important est d’assurer le maintien de l’emploi et de permettre à chacun de développer des compétences et de s’épanouir », insiste le dirigeant. Ainsi, le bureau d’études du groupe interviendra sur ces nouvelles affaires et les équipes travaux pourront suivre ces chantiers. « En additionnant nos forces et nos talents, nous pourrons rivaliser avec les majors », espère le président. Pour faire croître son groupe, il n’a pas hésité à élargir son rayon d’action. Historiquement implantée à Bourg-en-Bresse (Ain), l’entreprise a pris des bureaux à Oullins, commune limitrophe de Lyon, et vient d’ouvrir une agence dédiée à la promotion immobilière au cœur du 6e arrondissement de Lyon. « Nous intervenons aujourd’hui dans un triangle Paris-Nice-Montpellier », précise-t-il. Adepte de la course à pied, Thierry Glories n’entend pas en rester là. D’autres opérations de croissance externe interviendront dans les mois qui viennent. Pour cet entrepreneur dans l’âme, c’est la seule façon de rester en mouvement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Chiffre d’affaires : 140 millions (prévisionnel 2015). Effectif : 320 salariés. Répartition de l’activité : 90 % construction, 10 % promotion. La Holding du groupe (TGL Construction) : les 4 filiales : SRC Floriot, Compagnie immobilière Floriot, Floriot immobilier promotion et Floriot habitat groupé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X