Régions Gers

Le GIE Garonne Développement s’exporte

Mots clés : Logement social

Pour Jean-Michel Fabre, le président du groupement d’intérêt économique (GIE) Garonne Développement, créé fin 2011 pour accompagner les collectivités dans leurs projets d’urbanisation, « le temps est venu de s’élargir ». L’accueil en ce début d’année de la SA Gasconne d’HLM du Gers est le signe de l’ouverture voulue par l’Office départemental de l’habitat (OPH) de la Haute-Garonne (OPH 31) et du groupe coopératif Les Chalets, les deux créateurs historiques du GIE. « Avec ce nouveau partenaire, nous entrons dans une logique interdépartementale. La mutualisation de nos moyens permettra une meilleure compétitivité de chacune de nos structures tout en assurant le développement de leur production », a déclaré Jean-Michel Fabre.

Opérateur de taille modeste avec un parc de 1 700 logements familiaux sur 80 communes, la SA Gasconne d’HLM du Gers a démarré dans l’accession sociale en 1951, pour se diversifier dix-huit ans plus tard dans le locatif. Le bailleur social, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2013 (1 million d’euros de résultat), compte 60 % de logements individuels, mais aussi sept foyers, une résidence sociale de jeunes travailleurs…

Répondre aux besoins

« Nous étions arrivés à la limite de nos capacités en termes de ressources humaines, notamment pour répondre aux besoins dans l’est du Gers, sous influence directe de Blagnac et de l’activité aéronautique de l’agglomération toulousaine », explique Serge Campagnolle, le directeur général de la SA HLM.
Avec ce rapprochement, le GIE veut aussi répondre à tous les besoins, en milieu rural comme urbain, en gagnant en expertise grâce à la pratique des micro-opérations et à l’expérience en matière d’habitat senior de sa désormais nouvelle antenne de Gascogne. La connaissance de son territoire par la SA Gasconne d’HLM du Gers sera ainsi utile pour conduire le premier projet d’aménagement, hors de la Haute-Garonne, du GIE. A L’Isle-Jourdain, doit en effet sortir de terre entre 2017 et 2021, sur une ZAC de 22 ha, un écoquartier comptant 380 logements, dont 120 sociaux. ARP Foncier, Nexity et le Crédit agricole Pyrénées Gascogne sont les autres partenaires du projet, qui représente un budget prévisionnel de construction de 10,4 millions d’euros.
Ayant généré en 2013 plus de 100 millions de travaux pour un chiffre d’affaires de 3,2 millions, le GIE a dans les cartons 1 119 logements financés prêts à démarrer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X