Régions Haut-Rhin

Le gaz sauve un projet industriel

Mots clés : Gaz

La concession de trente ans signée le 3 mars pour desservir la commune de Niederbruck en gaz naturel pousse le syndicat d’électricité et de gaz du Haut-Rhin hors des schémas classiques : « C’est la première fois que la desserte en gaz conditionne directement un investissement industriel », commente René Wunenburger, directeur de l’organisme concédant, qui a attribué le marché à GrDF, face à son concurrent Antargaz. L’enjeu a conduit le syndicat à attribuer une subvention d’équilibre à son concessionnaire, pour rendre possible la desserte. Grâce à ce montage, KME France, fabricant de produits en cuivre, s’appuiera sur la fourniture de gaz pour réaliser un investissement qui réduira de 30 % sa facture énergétique. Le chantier de canalisation commencera en mai pour 335 000 euros, dont 110 000 euros de subventions. La tranchée de 2 200 m se réalisera en coordination avec l’enfouissement d’une ligne électrique de 20 000 volts. KME consommera 96 % du gaz transporté à Niederbruck, selon l’estimation du syndicat. « Nous étudions un autre projet similaire », confie René Wunenburger. Ce même 3 mars, le syndicat départemental a signé une seconde concession de trente ans en faveur de GrDF, pour la desserte de Vœgtlinshoffen. Le concessionnaire financera entièrement la canalisation de 3 400 m pour 520 000 euros, jusqu’en 2015.

Attention aux vélos !

La gestion du chantier tiendra compte de deux événements sportifs majeurs : les travaux se trouvent sur le passage du Tour de France, le 13 juillet, et celui du Rallye de France automobile, le 3 octobre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X