Territoires Lyon

Le garage Citroën démarre une nouvelle vie

Véritable paquebot en plein cœur de Lyon, l’ancien garage Citroën achève sa mue. Le bâtiment, conçu au début des années 1930 par Maurice-Jacques Ravazé, Jean Prouvé et André Citroën, impressionne par ses dimensions. Ce bâtiment « îlot » déploie 135 mètres de long, 52 mètres de large et 4 hectares de surface de plancher ! Structuré sur six niveaux, ce géant acquis en 2011 par 6ème Sens Immobilier a été requalifié par les équipes de Sud Architectes avec Alep Architectes et Cécile Rémond, architecte du Patrimoine. Il accueille 16 500 m2 de bureaux et 4 500 m2 de surface commerciale avec la concession automobile – qui maintient son activité au rez-de-chaussée, avec son show-room historique -, une école supérieure de commerce au 3e étage et des espaces tertiaires sur les autres niveaux. « L’enjeu sur un tel projet est de conserver les qualités originelles du bâtiment, tout en l’adaptant aux besoins des futurs occupants », souligne Yannick Pascal, architecte associé en charge de l’opération.

Respect de l’esthétique originelle.

Conçu avec un système de poteaux-dalles, le bâtiment a conservé son caractère industriel d’origine. Aussi, aucun faux plafond n’a été installé, laissant apparent les gaines de ventilation galvanisées. De même, pour conserver la « transparence » et l’apport de lumière, le cloisonnement des bureaux a été limité et orienté dans la transversale du garage. Un important travail de restitution des serrureries – garde-corps, baies vitrées, etc. – a été mené dans cette opération. Le hall d’honneur a également retrouvé son lustre d’antan et son volume d’origine, qui se déploie sur 18 mètres de hauteur.

Pour assurer la production de chaud et de froid des espaces de bureaux, deux thermofrigopompes, alimentées en eau de nappe par puits de captage, ont été installées. Un système de gestion centralisée permettra d’optimiser la consommation énergétique de l’édifice. Particularité de ce bâtiment, il dispose de places de parking à l’étage même des plateaux de bureaux grâce à une rame d’accès qui permet aux voitures de monter directement à l’étage souhaité. Une rampe de sortie superposée permet aux véhicules de redescendre. Conduite en entreprise générale par Eiffage construction, l’opération a nécessité un investissement de 55 millions d’euros et plus de deux ans de travaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X