Régions Rennes

Le fontis, menace latente des chantiers souterrains

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Eclairage urbain

12 chantiers de construction neuve sont prévus par Nantes Métropole Habitat en 2017 et 2018, soit 500 logements.

115,5 M€ d’investissements sont inscrits dans le plan routier régional des Pays de la Loire d’ici à 2021.

36 M€ seront investis par le SyDEV pour rénover l’éclairage public en Vendée jusqu’en 2020.

Depuis trois semaines, le tunnelier Elaine est à l’arrêt sous le centre historique de Rennes. L’affaissement d’une dalle béton sur 15 m2 dans le magasin Noz, solderie de la rue de Saint-Malo, a stoppé net la progression des travaux du métro. Aucun blessé n’est heureusement à déplorer parmi les quatre personnes qui ont vu le sol se dérober sous elles, samedi 19 novembre, à une heure d’affluence.

Entreprise immédiatement, la première série de fouilles conduites par les équipes de Dodin Campenon Bernard, chargées du chantier du métro, a révélé la nature de cet incident. A savoir, un fontis, aléa redouté des chantiers souterrains, qui prend la forme d’un effondrement localisé sous une excavation. L’éboulement en forme de cloche progresse dans la couche de recouvrement (ici, 15 m environ) jusqu’à ce que la voûte cède. D’où la forme caractéristique du trou en entonnoir.

Le sous-sol rennais incriminé. Le périmètre dense du centre-ville où s’est produit l’affaissement a été immédiatement sécurisé. Plusieurs logements ont dû être évacués, les...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5899 du 09/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X