Régions Tarn

Le département teste le dégivrage de la chaussée

Depuis le début de l’hiver, une portion de 400 m de la RD 622 à la sortie de Lacaune est ponctuée de petits ouvrages en béton, équipés d’une armoire électrique. Ils sont raccordés à 64 lignes chauffantes posées sous 6 cm de béton bitumineux par Eiffage Routes Sud-Ouest, à la demande du conseil départemental du Tarn qui teste un système de mise hors gel de la chaussée. Inventé par l’entreprise italienne Golden House Realizzazioni, ce dispositif est complété par des sondes qui mesurent la température et l’hygrométrie. Le système de chauffage peut être déclenché par voie manuelle ou par smartphone.

Une opération à 150 000 €. « Sur cette portion de route exposée au nord, et sous l’influence du vent marin, le risque de verglas est grand », justifie Dominique Guth, directeur des routes du conseil départemental. L’opération a coûté 150 000 euros, dont 70 000 euros pour le système de chauffage. Elle s’intègre dans un marché de commandes pour des prestations de revêtement confié à Eiffage, à qui le département a demandé de prendre l’entreprise italienne comme sous-traitant.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X