Edito

LE DÉBUT DE LA FAIM

Fournisseurs d’énergie, grandes surfaces de bricolage, sociétés de maintenance… Ils ont été nombreux à vouloir conquérir le marché des travaux chez les particuliers, terrain des artisans.

Beaucoup s’y sont cassé les dents, parce qu’ils n’avaient pas la crédibilité pour rassurer les consommateurs. Mais l’histoire se répète, et, en ce début de reprise économique, de nombreux acteurs expliquent...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5952 du 08/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X