Evénement

Le coworking s’installe dans l’immobilier d’entreprise

À la faveur des outils numériques, de nouvelles façons de travailler se font jour, notamment le télétravail et le co-working. Le poste unique attribué en entreprise n’est plus le seul horizon. Quels sont ces espaces alternatifs, en centre-ville ou en périphérie, qu’utilisent aussi bien le salarié qui veut raccourcir ses temps de déplacement que le travailleur indépendant qui veut échapper à son domicile ?

En crise dans la forme traditionnelle du salariat, le monde de l’emploi en appelle au nomadisme, à l’entrepreneuriat et au travail collaboratif. Dans la mesure où les limites entre vie professionnelle et vie privée s’estompent, le travailleur se montre de plus en plus attentif à sa qualité de vie au travail. D’après l’étude mondiale -Steelcase-Ipsos sur l’Engagement et l’environnement de travail (mars 2016), les Français regrettent « leur manque de contrôle sur les aspects clés de leur expérience professionnelle ». La marge de manœuvre qu’ils souhaitent avoir sur le lieu et les conditions de travail implique de leur laisser « notamment la possibilité d’obtenir de l’intimité quand ils le désirent pour se concentrer ou travailler en équipe sans interruption ». Après avoir privilégié les bureaux fermés et attitrés, les entreprises tertiaires ont misé sur l’open space, un choix qui perdure en dépit des critiques croissantes des salariés concernés. Une nouvelle génération d’entreprises affiche une approche plus « détendue » de l’environnement professionnel, qui renvoie à l’esprit du coworking, ces espaces de travail ouverts et salles de réunion avec visioconférence offrant de vrais lieux de détente (ambiance lounge, cafétéria, jeux) et s’accompagnant de bureaux privatifs.

Mot fourre-tout, le coworking regroupe en réalité deux notions. C’est un espace de travail partagé, mais également une forme de communauté d’experts encourageant l’échange et l’ouverture. Selon la plateforme de location Deskwanted, le nombre...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 251 du 18/05/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X