Architecture

Le comportement au feu des câbles

Le polychlorure de vinyle (PVC) n’apprécie pas les flammes. Sous l’effet de la chaleur, ce plastique, qui enrobe nombre de câbles électriques et de communication, projette des gouttelettes de matière fondue et dégage une fumée épaisse chargée d’acide chlorhydrique. D’autres isolants plus résistants au feu existent. Cependant, connaître les propriétés exactes de ces produits peut se révéler ardu, les étiquetages et les méthodes

de contrôle variant d’un pays à l’autre. L’Union européenne a décidé d’y remédier par le biais du Règlement produits de construction (RPC). En vigueur depuis le 1er juillet 2013, ce texte exige l’établissement de protocoles d’évaluation communs pour tout le matériel incorporé dans un bâtiment ou un ouvrage de génie civil, depuis les fondations jusqu’aux extincteurs. Tout constructeur ou importateur qui commercialise ce type de biens sur le marché européen devra réaliser ces tests. En parallèle, il devra informer les clients des résultats au moyen d’une déclaration de performance (DdP), envoyée à l’acheteur ou disponible sur leur site web, et d’un marquage CE apposé sur l’objet.

Les Euroclasses et leurs critères

Pour le comportement au feu des câbles, l’harmonisation est fin prête. La norme hEN 50575, parue au «...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5897 du 25/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X