Régions Loir-et-Cher

Le complexe des Bordes va voir le jour

Après plusieurs années de gestation, le complexe touristique sur le golf des Bordes à Saint-Laurent-Nouan, non loin de Blois, va enfin voir le jour. Le site de plus de 600 ha est, en effet, livré aux engins de terrassement de l’entreprise de BTP orléanaise Villemain, qui a remporté un marché de 7 millions d’euros pour viabiliser le terrain et créer près de 13 km de routes. Imaginé par le baron Bich appuyé par des Japonais, ce golf – considéré par les pratiquants comme le plus beau d’Europe – a été repris en 2008 par des investisseurs britanniques qui ont entrepris d’y créer un complexe touristique. « Nous voulons en faire une véritable destination touristique internationale », explique Isabelle Sautenet, directrice du complexe. A l’origine, quand le projet a été lancé en 2008, les propriétaires parlaient de 200 millions d’euros d’investissement, de 350 emplois créés et de signatures prestigieuses, comme celle de Norman Foster, pour les infrastructures.

La plus grande station touristique du Val de Loire

Depuis, l’ambition a été revue légèrement à la baisse. « La crise est passée par là, explique Isabelle Sautenet, et nous avons été bloqués par d’interminables procédures administratives : deux ans rien que pour le respect de la loi sur l’eau. » Après plusieurs enquêtes publiques, le terrain est désormais dégagé pour lancer le chantier avec un nouveau golf de 18 trous, un hôtel 5 étoiles de 120 chambres, un centre équestre, des installations sportives, des salles de conférences, des commerces et activités, des résidences hôtelières, etc. Pour financer le projet, les propriétaires vont s’appuyer sur le développement immobilier. C’est ainsi que 48 maisons à ossature bois – dont la première tranche de 24 unités débutera au printemps – seront construites et vendues en Vefa. Mais le site propose aussi 150 ha constructibles avec 90 parcelles où devraient être bâties 90 villas de luxe (on parle de 5 à 10 millions l’unité). Les travaux vont donc être lancés cette année avec la viabilisation, une station d’épuration et les premières maisons. Le chantier, dont la maîtrise d’œuvre est assurée par le cabinet Gleeds, s’étalera jusqu’en 2017. « Plus rien ne peut arrêter le chantier, se réjouit Isabelle Sautenet. Il y a une forte demande pour acheter le terrain, nous allons faire des Bordes la plus grande destination touristique du Val de Loire. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X