Territoires Meurthe-et-Moselle

Le collège Lamour à Nancy, modèle HQE

Mots clés : Education - ERP sans hébergement - Haute Qualité Environnementale - HQE

En chantier jusqu’à la rentrée 2017, le nouveau collège Jean-Lamour à Nancy enrichit le référentiel HQE (haute qualité environnementale) du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle qui accompagne son Plan Collèges 2012-2021 de 300 millions d’euros. « Il ajoute la consommation thermique aux trois cibles HQE niveau très performant qui sont le dénominateur commun du plan : qualité de l’air, matériaux respectueux de l’environnement, chantier à faibles nuisances », expose Olivier Simonin, chargé d’opérations au conseil départemental.

Lamellé-croisé, paille, triple vitrage… Façade en bois lamellé-croisé CLT (Cross Laminated Timber), isolation en paille (500 m3), triple vitrage, compacité de la structure mixte béton-bois préfabriquée, récupération d’énergie sur les eaux grises, réutilisation sur place des 9 000 tonnes de gravats de la démolition du précédent bâtiment, etc., l’opération de 13 millions d’euros TTC, conçue par l’équipe de Grémillet Architecture, multiplie les initiatives pour respecter le référentiel et devenir, de surcroît, le premier collège passif du département.
Dans la mise en œuvre du plan décennal, Jean-Lamour suit de quelques mois l’opération pilote du collège de Custines, certifiée NF-HQE. Il précède dix constructions ou réhabilitations profondes d’ici à 2018. Le département fixe un seuil minimum RT 2012 en neuf, une réduction des consommations de 50 à 60 % pour les restructurations lourdes et de 30 % pour les plus légères.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X