Négoce

« Le client final est le principal prescripteur »

Mots clés : Métier de la construction

Pour Lilian Gaillard, thermicien itinérant chez Orvif, les installateurs doivent s’investir sur ce sujet, pour développer ce marché.

Pour vos clients, le confort thermique est-il devenu une réelle préoccupation ?

Il est rarement exprimé ainsi, d’autant que nos clients installateurs sont assez frileux sur le sujet. Ils ont encore tendance à simplement remplacer une chaudière quand c’est nécessaire. Par contre, ils vont essayer de monter en gamme lors du remplacement.

Quelles sont les évolutions majeures sur les produits concernés ?

Réglementairement, déjà, les chaudières à condensation sont pratiquement généralisées. Avec ces solutions, il est évident que le confort est amélioré, car il y a moins de ressenti d’écart de température grâce à une programmation et à une régulation plus fines souvent directement intégrées à la chaudière. C’est aussi une raison de la bonne santé des planchers chauffants, qui apportent un confort appréciable aux occupants du bâtiment. De même, dans le collectif, les choses bougent avec le...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 432 du 17/07/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X