Territoires Reims

Le CHU se reconstruit pour 383 millions d’euros

Mots clés : Établissements de soins

Le plan de restructuration du centre hospitalier universitaire de Reims (Marne) a obtenu l’aval des autorités sanitaires fin 2015. Il prévoit d’investir 383 millions d’euros dans une opération immobilière destinée à moderniser et à rationaliser l’offre de soins.

Le CHU a confié la mission de programmation de reconstruction-réhabilitation au groupement Jacobs France (mandataire) et Icade Promotion (cotraitant). Son projet général prévoit la démolition totale de l’hôpital Robert-Debré et celle, partielle, de l’hôpital contigu Maison blanche, dont il ne subsistera que la cour d’honneur. Deux nouveaux bâtiments seront construits à leur place et reliés par les urgences.
Certaines opérations actées dès 2014 s’enclenchent à présent. Les 15 millions d’euros de travaux de construction du bâtiment d’odontologie ont débuté en janvier 2016 sur le site de Maison blanche, pour une livraison prévue en juin 2017. Menés dans le cadre d’un marché de conception-réalisation, ils permettront de regrouper les fauteuils implantés à Maison blanche et à l’hôpital Sébastopol et d’en augmenter le nombre. Par ailleurs, le pôle biologie lancera son chantier début 2017, sur le site Robert-Debré, dans la perspective d’un achèvement en juin 2018. D’un montant de 40,6 millions d’euros, il regroupera les dix laboratoires du CHU.

Trois phases pour l’hôpital Robert-Debré.

Mais le projet phare concerne la reconstruction de l’hôpital Robert-Debré, elle-même divisée en trois phases. La première, chiffrée à 120,3 millions d’euros HT, consistera à construire un bâtiment de 56 600 m2 pour 489 lits et places, doté d’un grand plateau technique qui rassemblera notamment le bloc opératoire, le service de réanimation et l’imagerie médicale. Le concours a été lancé en février et les travaux doivent se dérouler de 2019 à 2022. La deuxième tranche se traduira par la construction d’un bâtiment complémentaire de 334 lits et places. Elle nécessitera la démolition de l’aile de chirurgie de l’hôpital Maison blanche. Elle devrait être lancée en 2023 et livrée en 2025. La troisième phase prévoit, en 2026, la démolition proprement dite de l’hôpital Robert-Debré (édifié en 1976) et celle de l’aile de médecine de Maison blanche (1935). Les travaux permettront d’aménager des parkings et des espaces verts.

Le CHU avait dû abandonner en 2010 un premier projet de 485 millions pour des raisons financières. Son budget étant revenu depuis à l’équilibre, la direction a pu relancer un nouveau projet, certes moins onéreux que le précédent.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X