Régions Paris

Le Châtelet va retrouver son lustre du Second Empire

Le théâtre du Châtelet de Paris fermera ses portes en mars 2017 pour deux ans de chantier pendant lesquels les spectacles auront lieu hors les murs, notamment au Grand Palais. « C’est un programme de rénovation ambitieux : ce théâtre va retrouver son jus Napoléon III », souligne Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris.

« Ces travaux concernent tous les domaines du théâtre du Châtelet », précise l’architecte Philippe Pumain. A l’extérieur, le clos et le couvert : réfection des parties abîmées de la couverture en zinc et des chéneaux en plomb, restauration des façades et des corniches. A l’intérieur, l’architecte va s’efforcer de retrouver le décor initial de Gabriel Davioud, créateur du théâtre (1862), réalisant ainsi un important travail patrimonial, à l’instar de la rénovation du cinéma parisien néoégyptien Le Louxor.

Dessins de Gabriel Davioud. Les décors de la grande salle (2 000 places) seront restaurés : toiles marouflées et stucs seront rafraîchis, les repeints décapés, les dorures refaites, le lustre rénové et la verrière restituée. Les panneaux peints en faux marbre de l’avant-foyer réapparaîtront, et le foyer retrouvera son décor d’origine, notamment avec des papiers peints d’après les dessins de Gabriel Davioud. « Ainsi, le décor de la salle retrouvera une cohérence avec ces deux espaces restaurés, modi fiant ainsi la perception du théâtre », explique Philippe Pumain. Enfin, le système de pilotage scénique sera entièrement rénové.

Après le choix des entreprises (janvier 2017), les travaux devraient démarrer en juillet pour s’achever au printemps 2019. Les spectacles reprendront à l’automne suivant. Montant de l’investissement : 31,5 millions d’euros, dont 26,5 millions financés par la Ville de Paris et 5 millions par du mécénat d’entreprises.

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris (direction des affaires culturelles et direction du patrimoine). Maîtrise d’œuvre : Philippe Pumain Architecte ; Christian Laporte, architecte du patrimoine (un autre maître d’œuvre sera désigné pour les interventions sur façades). BET : Bétom. Scénographie : Thierry Guignard.

Acousticien : AVA. Economiste : DAL.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X