Régions Le Blanc-Mesnil

Le chantier du centre commercial Plein Air donne le coup d’envoi à la ZAC Eiffel

Au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), dans la ZAC Gustave-Eiffel aménagée par Sequano Aménagement, le centre commercial Plein Air est en chantier : on creuse actuellement les parkings souterrains. D’une superficie de 33 800 m² Shon (architectes : Brunerie & Irissou, Lattard, Rafatdjou), il représente un investissement de 60 millions d’euros, assuré par l’Immobilière Frey.

« Inscrit dans une approche de développement durable, le bâtiment, respiration dans le tissu urbain, propose des façades en bardage bois et métal, ponctuées d’éléments vitrés », décrit Philippe Salon, chef de projet chez Brunerie & Irissou. La livraison est prévue en septembre 2011.
Ce chantier est le premier de la ZAC (143 000 m 2 Shon) à être lancé. Autour du centre commercial, Pitch Promotion et Imestia construiront 75 logements (livraison : courant 2013). « Au total, 9 maisons individuelles (en accession), 9 maisons de ville, et 57 logements en habitat collectif (R   2) destinés au locatif social, dont le bailleur n’est pas encore désigné », explique Jean-François Luu, chargé de l’urbanisme opérationnel à la mairie du Blanc-Mesnil.

L’Ilot-Central achevé en 2013-2014

Des équipements complètent le volet commercial, comme le cinquième collège de la ville ou un Ehpad, résidence pour personnes âgées dépendantes de 100 lits, couplée à une crèche interentreprises de 45 berceaux (livraison : 2013).Des pourparlers sont en cours avec des investisseurs pour installer des bureaux et des restaurants. La requalification de la voirie – avenue Charles-Floquet, rues de la Victoire et du Parc partie nord -, terminée en septembre 2011 (Hyl Paysage avec le BET Berim), est dotée de 5 millions d’euros HT (hors maîtrise d’œuvre). Ce premier secteur, appelé L’Ilot-Central, s’achèvera en 2013 ou 2014 avec la mise en service du collège.
La ZAC comprend deux autres secteurs, l’entrée de ville et la partie sud, moins finalisés. « Notre entrée de ville est concernée par une étude en cours sur le pôle du Bourget dans le cadre du Grand Paris. Elle devra en tenir compte. En attendant, nous poursuivons les acquisitions foncières pour préparer l’avenir. Une convention devrait être signée cet automne avec l’EPF d’Ile-de-France », précise Jean-François Luu. Quant à la partie sud, elle sera dédiée à de l’activité. Il n’y a pas, pour l’heure, de projet à court terme.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X