Régions Haute-Savoie

Le Change lance un vaste plan d’investissement

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP

130 400 m2 tertaires ont été placés sur le territoire couvert par la Métropole de Lyon au 1er semestre 2016.Source : BNP Pari bas Real Estate .

52 200 logements ont été autorisés dans la région du 3e trimestre 2015 au 2 semestre 2016.Source : Dreal .

63 % des entreprises de bâtiment de la région déclarent « normal » leur niveau d’activité au 2 trimestre.Source : CMA.

Durant les cinq prochaines années, le Change (Centre hospitalier Annecy Genevois) investira 230 millions d’euros sur ses sites d’Epagny-Metz-Tessy, Seynod et Saint-Julien-en- Genevois. Validé par l’agence régionale de santé (ARS), ce programme pluriannuel d’investissement a fait l’objet d’une large concertation avec les équipes. Il a pour ambition d’adapter les modes de prise en charge et de faire face à une situation de forte tension : dopée par la croissance démographique du département, l’activité de la cité hospitalière d’Epagny-Metz-Tessy croît de 8 % par an.

C’est sur ce bâtiment sanitaire principal de 95 000 m² que vont se concentrer le gros des investissements (152 millions d’euros). L’objectif est d’améliorer l’offre de soins en développant les équipements (imagerie, liv i ng l a b , biberonnerie, salle d’accouchement physiologique… ) et la capacité d’accueil (93 lits et 50 places supplémentaires). « Notre schéma immobilier passe tout à la fois par des opérations d’acquisition, de construction et de rénovation. Il va nous permettre de retrouver une cohérence avec un parcours pensé autour du patient », résume Nicolas Best, le directeur général du Change.

Première phase en cours.

L’extension et la reconfiguration du pôle mère-enfant ont démarré cet été. Les travaux se poursuivront avec le doublement des capacités de stationnement puis l’extension de la psychiatrie et des blocs opératoires, la création d’un service de chirurgie ambulatoire. Et pour libérer de l’espace au sein du bâtiment principal, le management hospitalier et l’institut de soins infirmiers seront transférés dans différents locaux à proximité immédiate. Idem pour la cancérologie, qui s’installera dans un nouveau centre dédié construit dans le cadre d’un partenariat public-privé signé avec la Clinique générale (Annecy). Une fois cette première phase de travaux achevée, à l’automne 2019, les différents services seront réimplantés.

A Saint-Julien-en-Genevois, un nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées ouvrira ses portes mi-2020. Le coût des travaux se montera à 12,3 millions d’euros HT. En parallèle, la réhabilitation et la mise aux normes des bâtiments qui datent des années 1930 se poursuivent. « A fin 2017, nous aurons investi environ 16 millions d’euros. Nous ferons alors le point avec l’ARS pour réfléchir à la construction d’un bâtiment plus moderne et plus compact », poursuit Nicolas Best.

Sur Seynod, enfin, 31,5 millions d’euros de travaux HT sont prévus pour la construction de 230 lits et places. Cette unité ouvrira ses portes en mars 2019 dans le cadre d’un partenariat public-privé conclu avec l’association Santé & Bien-Etre et la Marteraye. Elle permettra d’expérimenter, avec des industriels, l’apport des nouvelles technologies pour gérer les problématiques du vieillissement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X