Territoires Cadarache

Le CEA Tech Paca invente le bâti de demain

Tester des solutions innovantes d’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments méditerranéens pouvant trouver un débouché sur le marché, en associant acteurs régionaux, industriels ou entreprises de construction… C’est l’un des credos dont s’est emparé le CEA Tech Paca, pôle de recherche technologique du CEA à Cadarache dans la Cité des énergies. Créée en 2011, celle-ci regroupe trois plates-formes d’études : l’une sur le solaire, pour expérimenter et innover sur les grandes centrales photovoltaïques ; l’autre sur la bioénergie-biomasse ; et enfin sur l’efficacité énergétique dans le bâtiment. A ce jour, 46 contrats de recherche et développement ont été signés avec des partenaires et 8 brevets déposés. « Nos axes de R & D dans le bâtiment portent sur la diffusion de la lumière solaire à l’intérieur de locaux via des trackers, le confort d’été des bâtiments méditerranéens, les matériaux biosourcés et les revêtements innovants, testés dans des cellules climatiques. L’usage de la domotique par rapport au confort de l’occupant et à son ressenti est aussi étudié. Enfin, nous intervenons dans le domaine des smart grids et sur les enjeux de cybersécurité », détaille Pierre Joubert, chef de département CEA Tech Paca. Sur la plate-forme bâtiment méditerranéen, CEA Tech Paca et le constructeur de maison individuelle Trecobat, associé à des industriels, viennent de construire une maison à ossature bois avec des murs intérieurs et des planchers béton et une forte isolation pour en améliorer l’inertie thermique. Objectif : démontrer la faisabilité d’une maison bois en climat chaud à haute qualité énergétique et coût maîtrisé. Fortement instrumentée, cette maison démonstrative est en phase d’expérimentation et de suivi pour analyser le confort intérieur (éclairage et ventilation naturelle), l’inertie thermique, les interactions entre matériaux et équipements fournis par les industriels, etc.

Recyclage de containers dans l’habitat.

En juin, via un partenariat avec LVD Energie (groupe La Varappe), débutera un programme de recherche d’un an sur quatre containers maritimes pour mettre au point des solutions industrielles d’isolation améliorant leurs performances thermiques, dans le cadre d’un recyclage de ces containers en habitat modulable. Axes retenus : des peintures ou enduits réfléchissants, des matériaux d’isolation à changement de phase, le traitement des ponts thermiques. Deux brevets sont visés, et l’ambition est de créer une filière régionale de recyclage. Récemment, le CEA Tech Paca a engagé un partenariat avec la société Cap Vert Energie, qui va développer un parc photovoltaïque de 2,3 MWc sur la plate-forme Megasol, portant sur la mise en adéquation des flux de production et consommation grâce aux smart grids.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X