Architecture Technique Mérignac

Le campus de Thales en total BIM

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

Pour construire le site industriel en un temps record et gérer sa maintenance, GA mise sur la maquette numérique. Et avance un autre atout : l’adaptabilité du bâti.

Thales a confié au groupe GA la réalisation de son ensemble de 60 000 m² à Mérignac (Gironde), qui va regrouper d’ici à l’été plus de 2 000 collaborateurs, aujourd’hui répartis sur les deux sites voisins de Pessac et du Haillan. Le nouveau campus se développe en neuf bâtiments reliés par un rez-de-chaussée commun. Thales en a confié la conception à l’architecte Jean-Philippe Le Covec. « C’est un campus où les lieux de travail sont conçus pour le confort des utilisateurs : patios, éclairage naturel, plateaux open space vitrés, explique l’architecte. C’est aussi un domaine technologique – 28 000 m² de locaux de bancs d’essais, avec un volet technique très poussé : réseaux spécifiques d’eau glacée, de gaz, de courants spéciaux, réseaux informatiques sécurisés. L’ensemble sera certifié HQE et Breeam. Chaque bâtiment dispose de sa propre centrale de ventilation, qui permet de rendre indépendant chaque local, en fonction de ses besoins, avec une GTC qui gère l’éclairage et le confort thermique. »

La principale valeur ajoutée de GA réside dans son système constructif intégré, basé sur la maquette numérique, qui a permis de boucler le chantier en un temps record, comme l’explique Kader Guettou, directeur général de GA Entreprise : « L’affaire a été traitée en janvier 2015, nous avons démarré dès février 2015, et nous livrerons le 31 juillet, malgré deux mois d’intempéries et des évolutions du projet. En dix-huit mois, nous aurons réalisé 60 000 m² répartis en neuf bâtiments. Nous avons mis en avant dès l’appel d’offres une conception en BIM, qui n’était alors pas demandée, et la réalisation industrielle dans nos usines des éléments de structure béton, des façades et vitrages. Nous avons pu ainsi présenter un planning très serré de réalisation. » Et GA propose une modélisation des données en full BIM qui sera utilisée durant l’exploitation des bâtiments. « Nous travaillons avec le futur mainteneur Vinci Facilities, sur cette maquette numérique partagée où l’on retrouve pour chaque partie les éléments de récolement, les bilans de puissance, les caractéristiques des équipements techniques, qui permettront de planifier leur entretien », ajoute Kader Guettou.

Reconfiguration en fonction des projets.

L’autre atout mis en avant par GA, l’adaptabilité : « Les bâtiments doivent pouvoir évoluer en fonction des besoins exprimés par les ingénieurs : tel bureau ou plate-forme technique peut être amené à s’étendre, changer d’usage, en fonction des contrats », précise Julien Montani, chef du projet immobilier de Thales. « Chaque bâtiment est conçu pour être reconfiguré en gardant les mêmes caractéristiques (qualité de l’air, sécurité des réseaux). Thales réaménage ses services régulièrement en fonction des projets, et les besoins peuvent même évoluer pendant le chantier. Nous avons su répondre à ces exigences », conclut Kader Guettou.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : Thales. Maîtrise d’œuvre : Jean-Philippe Le Covec (mandataire), Cetab, Ingénieurs et Paysages, Géotec, Barbanel, AVLS. Entreprise générale : GA Entreprise. Entreprises : Colas Sud-Ouest (VRD), Smac (couverture, façades), Métalinov (charpente métallique). Budget : 200 millions d’euros.

ENCADRE

9 bâtiments
60 000 m² de planchers
18 mois de chantier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X