Régions Haut-Rhin

Le bois en renfort du groupe scolaire de Lutterbach

Mots clés : Bois - Education - ERP sans hébergement

Extension bois et habillage d’une structure en maçonnerie de briques : à Lutterbach (Haut-Rhin), les matériaux se conjuguent pour réussir la restructuration du groupe scolaire René-Cassin. D’un montant de 4,9 millions d’euros TTC, l’opération comprend la rénovation de l’école primaire d’ici à la rentrée 2018 et la construction d’un gymnase, qui sera livré dès cet automne.

Le programme initial prévoyait la réhabilitation de l’équipement sportif d’origine. « Nous avons convaincu la commune de le démolir, relate Thomas Weulersse, architecte du cabinet D-Form, mandataire de l’équipe de maîtrise d’œuvre. La construction neuve en bois rompt le monolithisme de l’école, haute de 22 m et datant des années 1930. Elle libère l’espace pour réaménager la cour en une petite place proche du centre-ville, agrémentée de gradins en béton préfabriqué, de pavés et de l’ancien muret d’accès en granit qui est conservé. » Sur ce chantier, D-Form est épaulé par les bureaux d’études Solares Bauen (thermique), Optime (structure en bois), Hagenmuller (structure en béton) et Projélec (courants forts, courants faibles).

Toiture ondulée et façade plissée. L’intérieur du gymnase est constitué d’une structure triangulaire en bois, conçue en 3D grâce aux échanges continus entre la maîtrise d’œuvre et le bureau d’études de l’entreprise Charpentes Martin. Son revêtement intérieur alterne plâtre et bois tandis que sa façade extérieure se recouvre d’un enduit en laine de bois. Sa toiture ondulée « adoucit », selon l’architecte, la physionomie jusqu’alors très anguleuse du groupe scolaire. Cet effet est renforcé, au niveau de la façade du bâtiment école, par la pose d’une peau de panneaux en aluminium de forme plissée.

D-Form et Charpentes Martin renouvellent cette collaboration en concevant une structure bois complexe, quelques kilomètres plus loin à Didenheim, pour un nouveau bâtiment de l’association Les Papillons blancs (accueil d’enfants handicapés). La construction en bois massif et lamellé-collé a débuté ce printemps, pour une livraison à l’automne 2018. La forme arrondie créera un contraste avec les bâtiments de la zone d’activités voisine, à l’architecture plus conventionnelle.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X