Régions Seine-Maritime

Le BIM au service de la performance énergétique

Mots clés : Aménagement du territoire - Démarche environnementale - Efficacité énergétique - Etat et collectivités locales - Logiciels - Outils d'aide - Réglementation thermique et énergétique - Rénovation d'ouvrage - Transport collectif urbain

31,3 M€ investis en 2017 par la communauté urbaine de Dunkerque pour les aménagements du bus à haut niveau de service.

135 ha L’objectif annuel d’extension urbaine pour les vingt ans à venir sur le territoire du Scot de la métropole lilloise.

4 033 entreprises sont qualifiées RGE en Normandie fin septembre 2016, soit + 29 % en un an.

Conçue et construite entièrement avec la modélisation des données (BIM), la résidence Alizari de Malaunay (près de Rouen) est passée du virtuel au réel. Le bâtiment passif de 31 logements sociaux pour 2 000 m2 , d’un coût de construction de 5,5 M€, a été inauguré le 3 février par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, venue saluer un projet exem-plaire à plusieurs titres. Pour son innovation sociale, d’abord, avec la mise en œuvre de services partagés (buanderie, chambre d’invité, jardins, voiture électrique). Pour sa performance énergétique, ensuite. « La facture est diminuée de 75 % par rapport à un logement traditionnel », constate Pascal Martin, président d’Habitat 76, le bailleur social maître d’ouvrage du projet. Dernier point remarquable, donc, l’usage d’une maquette numérique.

Simuler la meilleure configuration. Récompensée par un BIM d’argent en 2016, la résidence Alizari constitue le troisième projet en BIM pour le bailleur. L’Atelier des deux anges (architectes), Sogeti (bureau d’études fluides) et Bouygues Bâtiment Grand Ouest (entreprise), les trois partenaires de ce marché passé en conception-réalisation-exploitation ou maintenance (Crem), ont construit conjointement une maquette numérique utilisée de la conception jusqu’à l’exploitation. En phase conception, « la maquette nous a été particulièrement utile pour identifier et traiter les ponts thermiques, et atteindre ainsi la performance passive », souligne Dominique Sutra del Galy, président de Sogeti.

« Pour la phase chantier, la maquette de l’architecte a été enrichie avec les matériels nécessaires au gros œuvre. Cela a permis, par exemple, d’implanter les tours d’étaiement et les consoles nécessaires aux coffrages, explique Anne Michel, directrice technique de Bouygues Bâtiment Grand Ouest. Pour chaque niveau, nous avons pu simuler la meilleure configuration de matériel. » L’entreprise a également pu s’appuyer sur la maquette pour réaliser les corps d’état, créer ses nomenclatures, ou encore finaliser les cotations de cloisonnement.

Si Habitat 76 n’utilise pas cette maquette elle-même, le bailleur a défini en amont de sa constitution les données qu’il souhaitait y voir présentes. « A la livraison du bâtiment, nous demandons un dossier d’ouvrages exécutés (DOE) numérique et un dossier d’exploitation des ouvrages (DEO). Les données issues de ces livra bles sont ensuite transférées dans notre logiciel de gestion Abyla », détaille Philippe Cottard, sous-directeur chargé du développement et de la production d’Habitat 76. Si l’exploitation est un objectif essentiel pour le maître d’ouvrage, la maquette a également permis le suivi du projet tout au long de sa construction grâce au viewer Solibri Model Checker ainsi que la création de visites virtuelles pour la commercialisation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X