Conception Matériaux

Le béton assure son avenir en prenant un virage vert

Mots clés : Aménagements extérieurs - Béton - Démarche environnementale - Entreprise du BTP - Situation économique - Toiture

Plus résistants que la plupart des marchés traditionnels du BTP, l’aménagement extérieur et les toitures végétalisés offrent au béton l’opportunité d’un retournement d’image. Le lobbying des industriels du secteur s’exerce sur les thèmes de l’économie circulaire, des atouts décoratifs et des vertus écologiques.

Le colloque du 23 septembre a lancé la campagne de la filière béton pour promouvoir les toitures végétalisées. Principal organisateur de la manifestation hébergée par la Fédération française du bâtiment et à laquelle ont participé 300 professionnels de la construction et du paysage, l’association Cimbéton voit en rose l’avenir des toits verts : « La France n’a pas à rougir : le végétal couvre 7,5 % des toitures étanches, ce qui nous place derrière les 10 % de l’Allemagne, mais loin devant les 2,2 % des États-Unis », annonce Laurent Truchon, directeur délégué bâtiment. Les perspectives les plus prometteuses concernent le logement collectif et individuel, les hôpitaux et les bureaux.
En attendant la finalisation des règles professionnelles en cours de rédaction sous la houlette de l’association Adivet, les retours d’expérience permettent déjà à son vice-président Pierre Georgel d’adresser quelques mises en garde aux concepteurs : « Attention aux flashs d’eau ! Prévoyez des drains qui laissent passer les lames d’air. Évitez l’importation de terres agricoles limono-argileuses qui risquent de se compacter : en toiture-terrasse, les végétaux préfèrent les sols artificiels. »

Locomotive parisienne

Paris joue le rôle de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 384 du 20/11/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X