Architecture Génie civil

Le béton à l’épreuve de la fusion nucléaire

Mots clés : Béton - Travaux publics

Pour confiner des dégagements d’énergie inégalés, un béton lourd à base de laitier moulu est nécessaire.

Reproduire sur terre l’énergie du soleil et des étoiles. Tel est l’objectif ambitieux du programme de recherche International Thermonuclear Experimental Reactor (Iter) qui vise, d’ici à 2050 – en théorie -, à mettre au point et maîtriser, à l’échelle industrielle, la fusion nucléaire pour produire de l’électricité. Plus grande installation expérimentale de ce type jamais construite au monde, le projet Iter nécessite la construction d’un bâtiment particulier pour abriter le réacteur. Ce Complexe tokamak est en chantier depuis 2010 sur le site du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) à Cadarache (Bouches-du-Rhône). Cœur du projet, c’est dans cette installation, longue de 120 m, large de 80 m et culminant à une hauteur de 80 m (60 m au-dessus de la plate-forme) que se produiront les réactions de fusion.

...
Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5893 du 28/10/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X