Autres Industrie

Lafarge-Holcim : fusion sauvée, Lafont rétrogradé

Mots clés : Industriels du BTP

A quelques semaines de la naissance programmée du nouveau géant des matériaux de construction, le Suisse Holcim a tordu le bras du Français Lafarge. Au final, l’accord signé il y a un an en vue d’une fusion « entre égaux » a été retricoté. Les parties se sont mises d’accord sur une nouvelle parité d’échange sur la base de neuf actions Holcim pour dix actions Lafarge. De son côté, Bruno Lafont, l’actuel P-DG de Lafarge, devra se contenter du poste de coprésident aux côtés de l’actuel président d’Holcim, Wolfgang Reitzle. Cette fonction sera non exécutive, alors que le Français était initialement promis au poste de directeur général de l’entité issue de la fusion. « Je suis satisfait de l’accord qui a été trouvé parce qu’il va me permettre de contribuer à la réalisation et au succès de la fusion », a affirmé le P-DG de Lafarge lors d’une conférence téléphonique. Cette passe d’armes a retardé la fusion prévue initialement à la fin du premier semestre. Les deux groupes tablent désormais sur une fusion en juillet 2015.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X