Architecture

Labels et certifications environnementaux

Mots clés : Normalisation - Marquage CE

Dans le domaine énergétique et environnemental, les normes, réglementations, certifications et labels fixent des règles strictes sur les prestations rendues et les produits fabriqués. Les normes se sont multipliées depuis longtemps. L’engouement pour les certifications et les labels est plus récent et s’est nettement accéléré depuis le Grenelle de l’environnement. A tel point que le professionnel, autant que l’utilisateur, a quelquefois du mal à s’y retrouver.

Les normes

La norme s’applique dans le monde entier sur les produits, les services, les processus ou les matériaux. C’est un document de référence international émis par un institut de normalisation reconnu par l’ISO (Organisation internationale de normalisation), tel qu’Afnor (Association française de normalisation) en France. Près de 4 000 normes (sismiques, thermiques, acoustiques, accessibilité, incendie… ) couvrent aujourd’hui le secteur du bâtiment.

Les normes volontaires

La plupart des normes ne sont pas obligatoires. Pas moins de 98 % d’entre elles sont d’application volontaire. Les intégrer dans une stratégie est donc un choix pour les entreprises qui cherchent à améliorer leurs performances, accroître la confiance de leurs clients, garantir un niveau de qualité et de sécurité.

Les normes obligatoires ou réglementations

La réglementation adoptée par les autorités administratives de l’Etat ou des collectivités fait souvent appel aux Dernier-né des labels environnementaux développés en France, Bâtiment bas carbone (BBCA) a été délivré en juillet par l’Association pour le développement du bâtiment bas carbone à 15 premières opérations, dont ces 140 logements en bois à Ris-Orangis (Essonne). Le référentiel de mesure de l’empreinte carbone prend en compte toutes les démarches bas carbone durant la construction et l’exploitation du bâtiment.

normes. Elles sont citées dans les arrêtés et décrets et servent de référence. Leur application est alors obligatoire. C’est le cas de la réglementation thermique (RT) ou des plans climat-énergie.

RT 2012 ...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5891 du 14/10/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X