Régions SAINT-CYR-L’ÉCOLE

La ZAC Charles-Renard démarre

Tous les promoteurs de la ZAC Charles-Renard, à Saint-Cyr-l’Ecole (Yvelines), sont désormais désignés. Après la signature, en 2012, de protocoles fonciers avec Bouygues Immobilier et Bouwfonds Marignan portant sur la construction de 600 logements en accession libre, l’Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP), aménageur du site, vient de signer des promesses de vente pour 600 appartements supplémentaires avec Franco Suisse, Cogedim et BNP Paribas Immobilier.

Immeubles collectifs et maisons individuelles

Aménagé sur le site de l’ancienne caserne Charles-Renard (25 ha), ce quartier comprendra aussi 150 logements en accession sociale à la propriété sous maîtrise d’ouvrage d’Expansiel et 100 en locatif social, dont 80 réservés au ministère de la Défense. Soit 1 450 logements au total, que compléteront 30 000 m 2 d’activités, 2 500 m 2 de commerces de proximité et des équipements publics.
Le quartier mixera immeubles collectifs (jusqu’à R + 4 + attique) et maisons individuelles (dans la proportion 80/20). Le plan-masse a été élaboré dans le cadre d’un atelier de coconception du projet urbain, réunissant l’aménageur, TGTFP, architecte-urbaniste de la ZAC (1), Bouygues Immobilier et Bouwfonds Marignan, accompagnés de leurs architectes désignés d’un commun accord (Richez & Associés et Marie-Odile Foucras pour la première phase). « Nous avons réfléchi à l’organisation des îlots attribués à ces deux opérateurs puis extrapolé les principes retenus à l’ensemble de la ZAC », indique Cyril Despres, chef de projet à la direction de l’aménagement et du développement de l’AFTRP.
En avril, ces deux promoteurs lanceront la construction des 200 premiers logements. Les travaux de dépollution chimique du site seront alors quasiment terminés. Menés par l’AFTRP, ils font suite au chantier de dépollution pyrotechnique conduit par le ministère de la Défense. Depuis le 17 mars, l’AFTRP a aussi engagé des travaux de compactage dynamique du terrain pour reconstituer une plate-forme où seront réalisés les espaces publics. D’un coût de 2,5 millions d’euros, ils s’achèveront fin juin. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) L’équipe de maîtrise d’œuvre est aussi composée de l’agence Sosson (paysagiste), Tugec (BET VRD) et Confluences (BET hydraulique).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X