Régions La Grande-Motte

La ville veut promouvoir son architecture

Mots clés : Architecture

La Grande-Motte (Hérault) appartient désormais au patrimoine national. La station balnéaire, créée dans les années 1960 par l’architecte Jean Balladur, a reçu officiellement le 18 septembre le label Patrimoine du XXe siècle, matérialisé par six plaques apposées sur des édifices emblématiques de la ville.

Un seul site en Languedoc-Roussilon

Ce label, créé en 1999 par le ministère de la Culture, ne distinguait jusqu’ici qu’un seul site en Languedoc-Roussillon, les immeubles Nemausus, à Nîmes. Il a rarement été attribué à une ville entière. « La Grande-Motte est la seule ville balnéaire française créée en France au XXe siècle, souligne Michèle François, chargée d’études documentaires à la Drac et auteur d’un ouvrage consacré à la station (1). Elle est aussi, avec Brasilia et Chandigarh, en Inde, l’une des rares villes au monde à avoir été conçue par un même architecte. Jean Balladur a tout dessiné, depuis les façades des immeubles jusqu’au calepinage des sols. Notre mission est de porter à la connaissance du public cette œuvre architecturale et urbaine. Elle est aussi d’attirer l’attention de tous sur la nécessité de préserver ce patrimoine : l’urbanisation de la ville étant achevée, il peut être tentant de s’affranchir du schéma conçu par Balladur. »
La municipalité, conduite par Stefan Rossignol, est sur la même longueur d’onde. Elle met actuellement un service du patrimoine et annonce la création d’un lieu dédié à la mémoire du patrimoine, préfiguration d’un futur Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (Ciap). « La Grande-Motte a longtemps souffert de son image de “béton sur mer“, commente le maire. Ce patrimoine, unique, est aujourd’hui une chance, qui doit nous aider à repositionner la ville pour attirer de nouvelles clientèles. Nous devons le préserver, le faire évoluer et le promouvoir. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) «Jean Balladur et La Grande-Motte, l’architecte d’une ville », Drac Languedoc-Roussillon, septembre 2010.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X