Territoires Mâcon

La ville se chauffera au bois

Désigné fin 2015 comme délégataire du chauffage urbain de la Ville de Mâcon pour vingt-quatre ans, Cofely (groupe Engie) remplacera, d’ici à mi-2018, la chaufferie au fioul par deux chaudières à bois avec deux secondaires au gaz. D’un montant de 33 millions d’euros, l’investissement, localisé sur le site des anciens abattoirs, concerne des bâtiments municipaux et 7 000 logements de l’office public local de l’habitat.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X