Architecture et urbanisme Exposition

La ville de demain… imaginée dans les années 1960-1970

Le Fonds d’art contemporain de la région Centre propose un parcours vintage à travers les visions urbaines prospectives des années 1960-1970 avec, en arrière-plan, la figure de l’historien Michel Ragon.

En 1963, Michel Ragon regroupe les nouvelles tendances radicales dans le livre « Où vivrons-nous demain » ? Il poursuit avec « Les Visionnaires de l’architecture » en 1965, année où il fonde le Groupe international d’architecture prospective (Giap). Pour rendre hommage à l’historien, le Fonds régional d’art contemporain (Frac) Centre d’Orléans (Loiret) met à l’honneur les « villes visionnaires » des années 1960 et 1970 à travers une sélection de 150 documents. Son exposition restitue des travaux des membres du Giap qui, dénonçant l’échec du fonctionnalisme, ont recherché des solutions concrètes, parfois brevets à l’appui, tout en naviguant pour certains du côté de l’utopie et du fantastique. Le but de ces architectes, ingénieurs ou artistes était de répondre à l’explosion démographique et à l’accélération des progrès techniques et scientifiques, grâce aux performances constructives en constante évolution et aux nouveaux matériaux.

L’exposition dégage ainsi six grandes tendances qui ont marqué ces années-là. La quête de nouveaux territoires : la mer avec le Village sous-marin de Jacques Rougerie ou la galaxie avec la Cité cosmique de l’architecte et compositeur Iannis Xenakis. Le remodelage de la terre par un sol artificiel architecturé : les collines de Paul Maymont au-dessus de Paris, la nappe tridimensionnelle de la Ville spatiale sur pilotis de Yona Friedman, les Villes obliques de Claude Parent ou les Villes Cratères de Jean-Louis Chanéac. Le lien avec la culture pop dans le déferlement d’images autour des notions de mobilité et de vitesse de communication, telles les célèbres visions des Anglais d’Archigram, Instant City et Plug-in City. La scène autrichienne travaille sur des mégastructures fusionnant architecture et urbanisme, tandis que Pascal Häusermann imagine une cité de cellules, les Domobiles, en perpétuelle reconfiguration. Apparaissent aussi les premières réflexions sur l’écologie : Guy Rottier projette Ecopolis, ville solaire éclairée par des « lumiducs », Domenig et Huth inventent une architecture simulant le processus de croissance des végétaux… Le volet historique s’achève sur une vision critique des sociétés capitalistes et totalitaires à travers les « dystopies » – des utopies qui virent au cauchemar – des Italiens de Superstudio et Archizoom ou du Slovaque Jozef Jankovic.

Concurrence et marketing

La seconde partie de l’exposition réexamine ces enjeux à travers une vingtaine de grands projets urbains, en cours d’étude ou de réalisation, parfois ex nihilo comme en Asie ou dans le Golfe persique. Et la confrontation est rude pour les créateurs contemporains. A ces banales images numériques qui uniformisent les idées, il manque l’âme du dessin tracé par la main de l’architecte, d’une maquette bricolée ou d’un photomontage. Les commissaires ne sont pas dupes, montrant à l’aide d’une sélection de films que l’image est devenue un outil de mise en concurrence et de marketing. Se succèdent ainsi une ville-continent d’Asymptote, une cité souterraine de Dominique Perrault, une ville générique de Sou Fujimoto, des systèmes clos se constituant autour du shopping à Gonesse dans le Val-d’Oise (BIG) ou du culte à Médine en Arabie saoudite (Rasch). A la ville globale de l’OMA (Rem Koolhaas) répondent des propositions de réappropriation individuelle de l’espace public, de régénération urbaine, de travail sur les réalités locales comme le Lagos Water Communities Project où NLÉ imagine la réorganisation d’un bidonville flottant. Avec, omniprésent en toile de fond, l’impératif écologique…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

« Villes visionnaires. Hommage à Michel Ragon. » Jusqu’au 22 février 2015 au Frac Centre, à Orléans (www.frac-centre.fr).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X