Action commerciale MERCHANDISING

La toiture exige des accessoires clairement identifiés

Mots clés : Communication - marketing - Distribution - Gros oeuvre - Métier de la construction

Organiser les accessoires de toiture par chantier et visualiser leurs mises en œuvre permet de guider le couvreur dans une offre à construire selon les spécificités locales.

Comme tout accessoire, ceux liés à la toiture – bien que ne représentant parfois qu’un chiffre d’affaires mineur – sont un facteur essentiel de fidélisation de l’artisan et de positionnement de spécialiste de l’agence. Sans compter son potentiel de marges additionnelles. Voilà pour la théorie, mais la réalité est souvent différente. Peu d’organisation du rayon, manque de stock, absence de personnel pour conseiller, portent atteinte au potentiel de ce segment.

Il est vrai que l’explosion du nombre de références est une gageure pour construire tout plan merchandising. « A la multiplicité des matériaux toitures, des spécificités locales et des habitudes des couvreurs, se sont ajoutées de nouvelles techniques de pose et des exigences additionnelles sur l’étanchéité à l’air, la ventilation, etc., souligne Isabelle Hoellinger, Dg de BWK France. D’où la multiplication des références qui ne facilite pas la gestion de ce rayon. »
Pour résoudre cette problématique, les industriels ont développé des innovations produits. Ainsi, BWK a mis au point des grilles anti- oiseaux...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 335 du 15/09/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X