Dossier

La surveillance des chantiers se fait permanente

Mots clés : Pollution sonore

Les chantiers sont monitorés pour le bruit et la poussière et surveillés pour détecter les intrusions. Ces pratiques sont révolutionnées par la généralisation des équipements connectés.

La surveillance d’un chantier de construction ou de BTP est double : d’une part, le contrôle des conditions de travail et des nuisances environnementales (bruit, vibrations, poussières, etc.), d’autre part, la sécurité du site (intrusion, incendie, etc.). Le coût des équipements a considérablement baissé, grâce à une nouvelle génération de produits miniaturisés, autonomes et communicants. L’enjeu est d’obtenir une surveillance continue et automatisée, distribuée sur plusieurs points du site, en réservant certaines tâches précises au personnel. Parmi les nombreux prestataires de la mesure environnementale ou de la sécurité, seuls certains proposent des offres adaptées aux chantiers, dont la particularité est d’être temporaires et mobiles.

Les fabricants de balises de mesure se comptent sur les doigts de la main : Svantek, Syscom, Azimut Monitoring ou 01dB (Acoem Group)....

Vous lisez un article de la revue CTB n° 345 du 21/10/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X