Territoires Eurométropole-Strasbourg

La SEM Habitation Moderne prête à digérer la Crem

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales

Le bailleur strasbourgeois Habitation moderne (HM) engage sa première opération en Crem, conception-réalisation-exploitation-maintenance. Il ne fait pas dans la demi-mesure : le contrat de dix ans qu’il attribuera à l’automne prochain concerne la réhabilitation de 952 logements dans le quartier Wihrel à Ostwald. Aujourd’hui chauffés au gaz et plus marginalement à l’électrique, ils seront raccordés à un réseau de chaleur alimenté à 55 % au moins par les énergies renouvelables. Leur consommation énergétique devra diminuer de moitié, de façon à atteindre le niveau BBC Rénovation.
Habitation Moderne alloue un budget de 30 millions d’euros TTC, les travaux devraient démarrer en septembre 2017. « Par rapport au contrat de performance énergétique, la formule Crem présente l’intérêt de couvrir toute la chaîne de production et d’engager également le lauréat de façon contractuelle au respect des objectifs annoncés. De plus, elle nous permet d’intégrer d’autres travaux au marché », justifie Jean-Marc Eich, directeur du développement d’Habitation Moderne.

Dialogue compétitif.

Outre la performance énergétique, le contrat Crem portera en effet sur la « conformité/sécurité des installations », « l’entretien et le renouvellement des composants » et la création de balcons. Ces thématiques ont été mentionnées en ces termes dès l’avis d’appel public à la concurrence : « Nous avons voulu être le plus précis possible en amont de la consultation, afin de recevoir une première offre complète, à affiner durant la phase suivante de dialogue », explique Jean-Marc Eich. L’objectif est clair : cadrer au maximum les réponses afin de maîtriser les coûts d’investissement et de fonctionnement, dont la dérive ne relève pas de l’impossible dans ce type de marché. Pour l’heure, le pari est tenu selon le bailleur : les offres remises le 29 février respectent toutes l’objectif de 50 % d’économies, validé au préalable avec l’assistance à maîtrise d’ouvrage Alterea/Lefèvre Pelletier & associés, entourée chez HM d’Antoine Cavelier (chargé d’opérations) et Séverine Bonnet (juriste). Chaque thématique est elle-même déclinée en chapitres spécifiques qui comportent des éléments intangibles (l’isolation par l’extérieur, par exemple) et d’autres laissés à la liberté des candidats. Ceux-ci sont organisés en groupements exploitant-entreprise(s)-architecte(s)-bureaux d’études. Le dialogue compétitif a été retenu comme procédure de passation. Il s’engage la semaine prochaine jusqu’à mi-mai en trois phases : technique et architecture, juridique et financier, autres points.

Accompagnement social.

Le contrat Crem d’Habitation Moderne comporte une disposition particulière : l’accompagnement social. Il est obligatoire. « C’est une condition d’attribution et d’exécution du marché. Son absence aurait constitué un motif de non-conformité de l’offre », appuie Jean-Marc Eich. Il consiste à expliquer les travaux et les objectifs de baisse de consommation auprès des locataires et des équipes de proximité du bailleur. Le lauréat devra l’assurer durant toute la durée du contrat.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X