architecture

LA SCULPTURE-HABITACLE DE XAVIER VEILHAN À VENISE

Mots clés : Manifestations culturelles

A l’occasion de la 57e Biennale d’art contemporain de Venise, Xavier Veilhan s’est emparé du pavillon national français pour le transformer en un studio d’enregistrement – Studio Venezia. Habillé de contreplaqué d’okoumé du sol au plafond, celui-ci, méconnaissable, s’apparente à une grotte, transfiguré au point que l’on ne perçoit plus son volume initial. Il faut reconnaître que l’exercice consistant à s’approprier cet objet architectural à l’allure néoclassique est, cette année, plutôt réussi. L’imposant bâtiment implanté dans les Giardini depuis 1912 manque de finesse ; il est pourvu d’un péristyle et d’un plan en croix, ce qui complexifie sa mise en espace. Dans la lignée de ses travaux antérieurs, le plasticien y a installé un environnement immersif qu’il définit comme « une sculpture-studio d’enregistrement devenant le support de création de musiciens pendant les sept mois de la manifestation ». Inspirée du Merzbau (1923-1937) de Kurt Schwitters, l’installation opère une véritable fusion des arts visuels et de la musique. D’abord pensé comme un espace à vivre chaleureux et fonctionnel, le lieu n’est surtout pas un espace d’exposition, plutôt un atelier de création foisonnant où les visiteurs sont conviés à être les témoins d’un matériel sonore en...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 261 du 26/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X