Expositions

La sauvegarde du Marais en cinquante ans d’histoires

Mots clés : Manifestations culturelles - Musées - galerie - Urbanisme - aménagement urbain

Le musée Carnavalet retrace la préservation et la mise en valeur du Marais, à Paris, premier quartier français classé « secteur sauvegardé » en 1965. Une histoire riche en péripéties, où se confrontent enjeux patrimoniaux et aménagement urbain.

Le Marais, avec ses imposantes portes cochères aux heurtoirs ciselés, ses boutiques design branchées et ses terrasses de bars gays, revient de loin. Qui se souvient de l’état crasseux de ses immeubles il y a seulement un demi-siècle ? Conséquence de la loi « Malraux » du 4 août 1962, le Marais est le premier secteur sauvegardé de la capitale. Cette décision inaugure en France un mouvement international de préservation et de mise en valeur des quartiers anciens qui émerge dans les années 1960. Alors ministre des Affaires culturelles, André Malraux comptait créer 400 secteurs de ce type ; il en existe aujourd’hui 105. En 1965, un arrêté fixe un périmètre de 126 hectares, répartis entre les 3e et 4e arrondissements de la capitale. « En cinquante ans, le quartier a terriblement changé, constate Valérie Guillaume, directrice du musée Carnavalet et commissaire de l’exposition. En matière de demande sociale par exemple, on passe, au tournant des années 1980, de revendications pour un meilleur accès des voitures et plus d’équipements sociaux à celles d’une ville piétonne et orientée vers la vie nocturne ». La notion même de protection du patrimoine évolue. Alors que le premier plan de sauvegarde visait surtout à réhabiliter l’aspect initial des XVIIe...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 248 du 15/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X