Autres Logement

La révolution digitale n’aura pas lieu

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

L’horizon est sombre pour l’habitat connecté. Selon le cabinet d’études économiques Xerfi, le marché de la domotique représente entre 250 et 450 millions d’euros, soit 100 à 300 millions de chiffre d’affaires pour les installateurs et 150 millions pour la vente d’appareils aux usagers. Mais le marché ne devrait pas beaucoup grossir. « Les objets connectés pour la maison ne passeraient pas le stade de la gadgétisation, peinant à convaincre les Français, estime Xerfi. La hausse du marché [des appareils, NDLR] ne dépasserait pas 5 % par an entre 2014 et 2017 pour s’établir à 180 millions d’euros. »

Trois conseils pour décrocher des contrats.

« Pour espérer une croissance plus dynamique, les acteurs devront redoubler d’efforts », estime Xerfi. Ils devront proposer des équipements véritablement innovants, qui permettent de réaliser de vraies économies. Cela implique de « s’immiscer davantage dans le quotidien du consommateur (analyse des données, conseils personnalisés…) », signale le cabinet d’études. Pour stimuler les ventes, il est conseillé aux experts de la domotique de s’associer à l’image de marque des géants de l’électronique, comme Apple. Enfin, les professionnels peuvent toujours espérer grignoter des parts de marché en s’engouffrant dans des niches, comme la silver économie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X