Régions Grenoble

La requalification de l’hyper-centre en marche

Le projet de requalification du centre-ville de Grenoble « Cœurs de ville, cœurs de Métropole » vient de franchir une nouvelle étape. Le bilan de la concertation portant sur ses objectifs étant achevé, le conseil métropolitain, le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) et le conseil municipal de Grenoble ont voté les orientations établies sur la base de cette concertation. Le projet porte notamment l’ambition « d’étendre le cœur de ville, de requalifier et apaiser les espaces publics, d’améliorer la qualité de vie en ville ». Il vise ainsi à « élargir la zone piétonne, mieux relier les divers secteurs du centre-ville, et transformer l’usage et le fonctionnement de plusieurs rues et avenues ».

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, souligne que « la piétonnisation intervient comme un outil de transformation de la ville ». L’extension des zones piétonnes débutera au printemps 2017 et concernera l’hyper-centre, soit toutes les rues des secteurs Brocherie-Chenoise, République-Grenette-Montorge et Millet, ainsi que les rues Carnot, des Bons-Enfants et du Phalanstère dans le quartier Championnet – le cas de la rue Lakanal est encore soumis à concertation. L’un des objectifs est d’étendre le centre-ville aux quais et à la Caserne de Bonne.

Nouveau plan de circulation. Conjointement, un nouveau plan de circulation sera établi en 2017. Il prévoit le passage à double sens, total ou partiel, de l’avenue Félix-Viallet, du boulevard Gambetta, des rues Lesdiguières, Vicat et Périer. De février à juin 2017, les boulevards Lyautey, Agutte-Sembat et Rey feront l’objet d’une étude de conception, pour que soit développé sur cet axe, à l’horizon 2018-2019, l’usage des transports en commun et des vélos, ainsi que la marche à pied. Un tronçon sera réservé à ces modes de déplacements. Une voie cyclable sera aussi aménagée sur une partie du cours Berriat. En parallèle, une étude sera menée sur les carrefours Gambetta-Berriat-Lafontaine- Béranger, pour articuler le croisement des différents modes de déplacements, ainsi que sur le réaménagement des places Championnet et de l’Etoile. L’amélioration du service de stationnement pour les voitures et les vélos figure parmi les priorités.

Les travaux seront phasés jusqu’en 2019, afin d’éviter une concomitance avec ceux de l’autoroute A480 et de l’échangeur du Rondeau. Le coût global du projet, porté par la métropole, la Ville et le SMTC, s’élève à 10 millions d’euros TTC.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X