Enjeux

La reprise dans le luxe profite à la rénovation

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

L’immobilier haut de gamme renoue avec la croissance.

Une chance pour les entreprises en corps d’état séparés, très recherchées sur les chantiers.

La reprise profite à tous, y compris à l’immobilier de luxe. « 2016 a été une année de décollage, qui s’est traduit tant dans les volumes de ventes que dans les prix », a annoncé le groupe Daniel Féau dans une étude publiée en début d’année. Selon le rapport, qui porte sur plus d’un milliard d’euros de transactions parisiennes, le réseau de 19 agences immobilières a enregistré l’an passé 32 % de ventes supplémentaires par rapport à 2015 pour les biens proposés à plus de 15 000 euros du mètre carré.

L’embellie touche aussi les logements moins luxueux, comme les appartements familiaux cédés entre 1 et 2 millions d’euros. « Ce marché fonctionne désormais en flux tendu », constate Daniel Féau. Une bonne nouvelle pour le secteur de la réhabilitation, dont la dynamique est souvent liée à l’achat de ces appartements.

Installation de parquets, réaménagement des pièces, rééquipement de la salle de bains et de la cuisine… Les propriétaires peuvent rénover entièrement leur logement avant de le mettre en vente. Pour certains marchands de biens, le budget flambe carrément : jusqu’à 4 000 euros du mètre carré de rénovation à Paris. « Les acheteurs recherchent le confort moderne, tout en préservant ce qui fait le cachet du bien », analyse Jean-Philippe Roux, directeur de l’agence immobilière parisienne de John Taylor.

Des exigences semblables à celles de la promotion immobilière dans le haut de gamme, dont le secteur affiche lui aussi une belle progression. Même s’il n’existe pas de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5927 du 23/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X