Régions Hauts-de-France

La région globalise les heures d’insertion

Le conseil régional des Hauts-de-France veut améliorer le suivi des jeunes peu qualifiés dans ses marchés publics : les entreprises titulaires de plusieurs contrats pourront globaliser les heures prévues dans les clauses d’insertion pour construire des parcours de formation plus ambitieux.

Le groupe Ramery est le premier à jouer le jeu via une convention signée le 6 juin. « Avant, nous n’avions pas le temps de former les jeunes car nous ne pouvions pas les garder longtemps, note Philippe Beauchamps, son président. Il sera désormais possible de les faire évoluer pour qu’ils puissent choisir leur métier. » Le Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification du BTP assurera le recrutement et le suivi de la formation. Ramery prendra en charge cinq alternants pour commencer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X