Territoires Haute-Normandie

La région et les départements peaufinent le contrat « 276 »

Dans la foulée de Manuel Valls venu à Honfleur « présigner » les contrats de plan Etat-région (CPER) et interrégionaux (CPIER), les présidents de la région et des départements de Haute-Normandie ont arrêté une deuxième version du contrat « 276 » (27 pour l’Eure et 76 pour la Seine-Maritime). Ce dispositif inédit en France prévoit plus de 896 millions d’euros d’investissement sur la période 2015-2020.

Priorité à la performance énergétique.

La plus grosse enveloppe du contrat est dévolue à la performance énergétique, avec 210 millions d’euros fléchés vers la rénovation des établissements d’enseignement. Par ailleurs, 136 millions seront investis dans les gares SNCF et les pôles multimodaux et autant dans l’accessibilité et l’équipement en très haut débit. Les aspects touristiques et le patrimoine culturel (33,5 millions) mais également le développement des voies vertes (29 millions) figurent au chapitre des « atouts à valoriser ». En matière de solidarité, 8,5 millions d’euros seront attribués au soutien des maisons de santé pluridisciplinaires et 33,5 millions à la modernisation d’une dizaine d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). A noter que ces 896 millions d’euros incluent 152 millions du volet territorial (contrats de pays, contrats d’agglomération).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X