Régions Paris

La reconversion de la caserne Reuilly entre les mains des architectes

Mots clés : Architecte - Établissement militaire

En septembre, Paris Habitat a désigné six équipes d’architectes pour concevoir, sous la houlette de H2O, le projet de transformation de la caserne Reuilly.

Les études sur le projet de reconversion de la caserne Reuilly (XIIe arrondissement) battent leur plein. En septembre dernier, Paris Habitat, maître d’ouvrage, a désigné six équipes de maîtrise d’œuvre – Anyoji Beltrando ; Lacroix-Chessex ; LIN ; MIR ; NP2F-Office et Charles-Henri Tachon (1) – dans le cadre d’une procédure négociée (ordonnance de 2005). « Nous allons déposer six permis de construire. En organisant un concours d’architecture par lot, nous risquions d’aboutir à six objets différents, et donc à un manque d’unité architecturale et de traitement », explique Stéphane Dambrine, directeur général de Paris Habitat. Pendant neuf mois, ces six équipes vont travailler en atelier, coordonnées par H2O Architectes, en charge de la maîtrise d’œuvre urbaine du projet (2), à raison d’une session de deux jours tous les mois. Les réunions se tiendront dans la Maison du projet, qui ouvre tout juste ses portes.

Emprise de 1,96 ha, la caserne Reuilly a été vendue par le ministère de la Défense à Paris Habitat fin 2013 pour 40 millions d’euros (3). Il s’agit de l’un des premiers terrains de l’Etat cédés dans le cadre de la loi sur la mobilisation du foncier public de janvier 2013. Le bailleur social va y construire près de 650 logements, une crèche, de nouveaux locaux pour le Cirfa (Centre de formation et de recrutement des forces armées). Il aménagera aussi un jardin public de près de 5 000 m2 à l’emplacement de l’actuelle place d’Armes ainsi que trois placettes, afin de rendre perméable cet îlot totalement enclavé.

Logements locatifs et activités innovantes

« Paris Habitat a déjà été aménageur mais jamais à cette échelle-là, sans compter que nous intervenons sur l’une des dernières enclaves parisiennes, situées au cœur de la ville », souligne Hélène Schwoerer, directrice générale adjointe au directeur général de Paris Habitat. Le programme, qui développera près de 40 000 m2 de surface de plancher, sera réalisé pour partie en réhabilitation des bâtiments existants (45 %), pour partie en construction neuve (55 %). « Nous conservons cinq bâtiments : les trois principaux autour de la place d’Armes et les deux pavillons d’entrée.
Datant de 1830, ils ne sont pas classés, mais nous avons souhaité associer l’architecte des bâtiments de France à nos réflexions », précise Pierre Dariel, chef de service à la direction de la construction et des investissements. Dans le bâtiment principal, un niveau de plancher sera démoli et deux seront reconstruits. Certaines constructions neuves seront adossées au bâti existant. A la demande de la Ville de Paris, ce nouveau quartier n’accueillera que des logements locatifs : 50 % en locatif social (y compris des logements spécifiques) ; 20 % de logements intermédiaires (ordonnance loi Duflot) et 30 % en locatif libre. Ces derniers seront vendus à des investisseurs dans le cadre d’une Vefa inversée comme le permet la loi Alur. Les deux pavillons d’accueil abriteront des commerces et des activités innovantes pour animer la rue de Reuilly.
Le calendrier prévoit le dépôt du permis d’aménager en décembre puis des permis de construire en mai 2015. Les démolitions (mess, Cirfa, tri postal…) débuteront en septembre 2015. Les travaux devraient démarrer à la mi-2016 après dépollution du site (à hauteur de 1,2 million d’euros) et les livraisons s’échelonner jusqu’à la fin de 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Avec les BET : EVP Ingénierie, Alto Ingénierie, VPEAS, Michel Forgue. (2) Avec D&H-architecture de paysage, ID+ Ingénierie et Ingérop Management. (3) La cession est assortie d’une clause de retour à meilleure fortune.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X