Enjeux Harcèlement moral

La protection en cas de dénonciation ne joue que si les faits sont qualifiés

Mots clés : Hygiène et sécurité du travail - Jurisprudence

Un cadre adresse à son employeur un courriel l’avisant de son souhait de l’informer de vive voix du traitement « abject, déstabilisant et profondément injuste » qu’il estime être en train de subir. Il est congédié pour faute grave. Son employeur lui reproche notamment de proférer des accusations diffamatoires en affirmant par écrit subir ces agissements sans aucune justification. Un procédé dans lequel il relève des propos injurieux et qu’il qualifie d’abus dans la liberté d’expression....

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5947 du 03/11/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X