Outillage et équipement

La propreté sur le chantier n’est pas une option

Mots clés : Maîtrise d'ouvrage - Risque sanitaire

Exigence naturelle du maître d’ouvrage, le chantier propre est un moyen d’optimiser la réception ainsi que de préserver la santé des professionnels du bâtiment.

Un chantier propre ne concerne pas que les travaux en site occupé. « Parler de chantier propre, c’est commencer par une approche basique, prévient Pierre Breyne, formateur auprès de Festool. Prenons le cas de l’aspirateur. Certains artisans estiment qu’il ne sert à rien et qu’il est encombrant sur un chantier. Or, il ne s’agit pas seulement de nettoyer le chantier au fur et à mesure de son avancement, mais aussi de prendre soin de sa santé tout en préservant le matériel et les consommables ! » La pose de parquet du menuisier, la saignée de l’électricien, l’enduit du peintre ou le ponça ge de béton et de plaques de plâtres dégagent des poussières, certaines très fines et parfois toxiques. Un chantier n’est propre que si l’on réduit l’émission de poussières ou s’il est nettoyé au fur et à mesure.

La propreté, enjeu économique

C’est dans cet esprit que les industriels conçoivent des solutions connectées aux outils électroportatifs. Ainsi, DeWalt propose un aspirateur sans fil, sur batteries XR li-ion 14,4 à 18 V, avec un filtre qui aspire la quasi-totalité de poussières jusqu’à 0,3 micron. Pour répondre aux exigences d’un chantier, la qualité de l’aspiration doit être associée à la mobilité. De même, Festool lance CTL SYS, son premier aspirateur au format d’un coffret Systainer. « Dès la mise en route de l’outil électroportatif, l’aspiration est automatique, précise Pierre Breyne. Se préoccuper de la propreté est...

Vous lisez un article de la revue MEI n° 5939 du 08/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X