Régions Bordeaux

La place Gambetta va retrouver sa splendeur du XVIIIe

Depuis que la refonte du réseau de bus a un peu dégagé ce nœud urbain qu’est la place Gambetta, les Bordelais attendaient une restructuration du site. Celle-ci vient d’être actée. Le projet présenté au conseil municipal par West 8, le mandataire belge de maîtrise d’œuvre, est habile, élégant, à l’opposé d’un grand geste qui ferait table rase de l’existant. Quelques idées simples : reporter toute la circulation sur la courbe ouest, piétonniser la moitié est, élargir les trottoirs pour entourer la place de parvis, qui redonnent à voir les façades XVIII siècle. Enfin, transformer la partie centrale en un jardin remodelé et agrandi.

Matériau minéral. Maarten van de Voorde, directeur de West 8 Belgique, a présenté un espace avec deux lieux déterminés par leur vitesse de croisement, par leur dynamique : « Premier lieu : les abords de la place, avec des trottoirs multipliés en largeur qui font écho aux façades qui encadrent la place et dont on espère qu’elles vont être réhabilitées. Ici dans le sud, on vit beaucoup sur les trottoirs, les terrasses de cafés et de restaurants. » Tous ces abords sont traités en matériau minéral en continuité avec le centre piéton : pierre naturelle, calcaire, qui donne une certaine monumentalité aux façades. Second lieu, la place elle-même qui sera plus ouverte afin de s’y promener. « La circulation autour de cette place, et du jardin qui se trouve en son cœur, fera partie de la dynamique de la ville, lieu de travail, de passage, de shopping, explique Sabine Haristoy, paysagiste. Le jardin était d’inspiration anglaise à l’origine. Nous voulons lui restituer un esprit romantique, de détente, apaisé. »

West 8 et Sabine Haristoy s’étaient déjà associés sur d’autres projets. « Les équipes de West 8 ont une approche internationale et sont admiratives du patrimoine architectural, de la beauté de la ville, remarque la paysagiste. Elles voulaient travailler avec une antenne à Bordeaux sur ce projet. » C’est Sabine Haristoy et le bureau d’études Cetab qui représenteront cette antenne locale. Le début des travaux est prévu en 2018.

Maîtrise d’ouvrage : Bordeaux Métropole et Ville de Bordeaux.

Maîtrise d’œuvre : West 8 (architecte mandataire), Sabine Haristoy (paysagiste), Cetab (BET voiries réseaux), Les Eclaireurs (concepteur lumière). Livraison : 2020. Coût de l’opération : 7,952 M€ TTC.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X