Régions Paris

La piscine des Amiraux nage en pleine restauration

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Établissements sportifs couverts - Gouvernement - Métier de l'immobilier - Politique du logement

75 800 logements commencés en région entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017 (+ 18,9 % sur un an).Ministère du Logement.

42 060 logements anciens vendus en région entre décembre 2016 et février 2017 (+ 19 % sur un an).Notaires de Paris.

5 460 € Prix au m des appartements anciens en région en février 2017 (+ 3,8 % par rapport à février 2016).Notairesde Paris.

Rue Hermann-Lachapelle, dans le XVIII arrondissement de Paris, se trouve l’une des œuvres d’Henri Sauvage, prolifique architecte et décorateur du début du XXe siècle. Cet immeuble Art nouveau de 80 logements sociaux abrite également la piscine des Amiraux, qui fait actuellement objet d’une restauration à grande échelle. « La réfection de cette piscine historique s’inscrit dans un double objectif : celui de retrouver la beauté originelle du lieu tout en offrant le confort contemporain aux nageurs et au personnel travaillant sur place », souligne l’architecte François Chatillon. Malgré une campagne de réhabilitation dans les années 1980, l’endroit avait besoin d’une mise à niveau généralisée (pour 9,7 M€ HT). En commençant par la structure.

« Sept portiques en béton armé enveloppent la piscine et soutiennent les logements. Dégradés par l’atmosphère chlorée, ils sont désormais pérennisés par une protection cathodique. Elle consiste à faire passer un courant de quelques milliampères dans les structures pour annuler la migration des ions de chlore dans le béton et de préserver ainsi les aciers », explique Frédéric Raymon, responsable de l’opération pour Bouygues Bâtiment IdF. Ces portiques ont été recouverts d’un enduit granulé, appliqué avec les outils de l’époque pour obtenir la même finition.

Carreaux normands. Le système de ventilation, le traitement des 580 m d’eau, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ont été mis aux normes, la verrière zénithale restituée, la partie carrelage/faïencerie étudiée avec soin. Les carreaux en grès blanc émaillé – appelés « graiblancs » – ont été conservés et restaurés pour une moitié, l’autre étant renouvelée. La brique blanche émaillée des cabines a été restaurée. Pour les sols, le carrelage brun clair a été entièrement remplacé, restitué et adapté pour respecter les actuelles normes d’hygiène. La société normande Fauvel s’est chargée de l’étude et de la production des carrelages et des graiblancs.

Très altéré, le bassin a été démoli et reconstruit aux mêmes dimensions (33 m x 10 m), l’éclairage d’origine dans le fond du bassin refait. « Au cours des travaux, nous avons découvert que le carrelage d’origine du bassin était vert clair. Cette couleur a été reproduite à l’identique. Mais, pour des raisons de normes techniques et d’hygiène, nous avons été contraints d’utiliser un carrelage moderne », précise l’architecte Quentin Pigeat, chargé du chantier. Enfin, ce dernier se déroule en site occupé. « Pour éviter les vibrations des marteaux-piqueurs, la démolition du bassin a été effectuée par des pelles mécaniques munies de pinces hydrauliques, engins démontés et remontés pour pouvoir accéder au site », ajoute Frédéric Raymon. L’ouverture de la piscine des Amiraux est prévue pour septembre 2017, après deux ans de chantier.

Maîtrise d’ouvrage :Ville de Paris (direction du patrimoine).

Maîtrise d’œuvre : François Chatillon (ACMH), mandataire ; Gilles Leverrier, architecte associé ; CET Ingénierie (BET TCE) ; BMA (économiste) ; Acoustibel (acousticien) ; Emmanuelle Gallo (consultante histoire installations techniques) ; Richard Palmer (consultant béton armé). Entreprises : Bouygues Bâtiment Ile-de-France, Bouygues Energies et Services, Verre & Métal.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X