Architecture Matériau

La pierre entame une nouvelle carrière

Mots clés : Architecte - Produits et matériaux

L’attrait pour le minéral connaît un regain d’intérêt chez les architectes épris de naturel et de pérennité.

« Je l’aime davantage pour ses défauts, pour sa défense sauvage, pour ses ruses à nous échapper », écrivait l’architecte Fernand Pouillon (1912-1986) dans le roman qu’il dédia au matériau, « Les Pierres sauvages », en 1964. Après-guerre, alors que les bétonnières tournent à plein régime, Pouillon conçoit de grands ensembles de 2 000 logements en pierre massive, comme celui de la résidence du Parc à Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine) en 1962. Il faudra attendre le tournant du troisième millénaire – alors que débute le carnaval des façades à double peau, adoptant autant de formes qu’il y a d’architectes – pour qu’un autre zélateur de la construction en pierre massive structurelle, l’architecte Gilles Perraudin, entre en résistance...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5952 du 08/12/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X